I - Le contexte

Depuis plusieurs années, la détérioration du marché du travail interroge les acteurs nationaux, régionaux et locaux sur l’échelle pertinente pour appréhender les enjeux de développement de l’emploi et de la formation.

L’échelle locale, ou bassin d’emploi, apparaît tout naturellement comme pertinente pour intervenir sur la question des mutations économiques et celle des mobilités professionnelles.

Tenant compte des nouveaux défis en termes de mutations économiques, les territoires développent des stratégies d'anticipation. Sur la base de cette approche locale, l'emploi est donc tout particulièrement lié au projet de territoire dans sa globalité (développement économique, politique d’attractivité, de logement, etc.).

La gestion prévisionnelle territorialisée des emplois et des compétences apparaît alors comme une démarche adéquate pour y faire face. Elle permet une meilleure valorisation des ressources territoriales existantes, une concordance avec les besoins territoriaux, et l'anticipation des évolutions à venir.

Pour cela, et à partir des outils des politiques de l'emploi et de la formation, la démarche de gestion territorialisée des emplois et des compétences vise une dynamique territoriale, en ciblant le public, non plus aux seuls salariés et demandeurs d'emploi mais plus largement à l’ensemble des actifs. La démarche de gestion territorialisée des ressources humaines peut être globale, sectorielle, interprofessionnelle, spécifique, partielle ou totale.


II - La GPTEC et la Maison de l'Emploi

L’axe 2 du cahier des charges des Maisons de l'emploi stipule : « Les Maisons de l’emploi mènent des actions de coordination et d’information spécialisées à destination des acteurs locaux, institutionnels et économiques, afin de leur permettre de mieux anticiper les mutations économiques sur le territoire concerné. En particulier, les Maisons de l’emploi participent à l’animation et la coordination des actions en matière de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences territoriales ».

Le rôle des Maisons de l’emploi est de développer, en complémentarité avec l’existant, des actions partenariales expérimentales et innovantes dans les relations aux entreprises, particulièrement autour de la gestion territorialisée des emplois et des compétences mais également sur les parcours professionnels incluant la mobilité, les dispositifs de professionnalisation, la coopération interentreprises, les plateformes de reconversion,l’ingénierie de développement de l’emploi, l’attractivité du territoire, la qualité de l’emploi, la responsabilité sociale des entreprises…

Les démarches de gestion territorialisée des emplois et des compétences menées par les Maisons de l'emploi intègrent trois étapes incontournables : le diagnostic partagé, l'animation partenariale et la définition d'un plan d'action concerté.


III - Les enjeux de de la GPTEC

Pour les entreprises : accompagner leur développement par la construction de réponses territoriales à leurs besoins en matière de ressources humaines.

Pour les territoires : anticiper les mutations économiques, sociales et démographiques et contribuer à l'élaboration de réponses aux besoins des salariés et des entreprises.

Pour les individus : ouvrir le champ des possibles et développer leur employabilité afin de sécuriser leurs parcours professionnels.

 

IV - La démarche GPTEC

V - Les actions de GPTEC réalisées par la Maison de l’Emploi de l’Est Var

GPEC à l’échelle d’une zone d’activités
2009 : Accompagnement du Pôle d’excellence Jean Louis : La Maison de l’Emploi de l’Est Var a apporté son soutien technique, son expertise, en fédérant 24 entreprises du territoire à forte valeur ajoutée intervenant dans les secteurs de l’ingénierie, des services et de la formation qui ont pris le parti de l’excellence. Environ un tiers ont une activité dans le tertiaire avec des sièges de directions régionales ou nationales, les autres œuvrent dans les secteurs de l’ingénierie à l’électronique, en passant par la cosmétique, la diététique et la santé, la robotique ou la conception de produits naturels ou de bijoux de luxe. Ces 24 entreprises s’implantent sur la zone d’activité « Pôle d’Excellence Jean Louis » basée à Fréjus. L’objectif était de sensibiliser les entreprises dans le but de les amener à engager des actions de GPEC afin de faire évoluer les compétences professionnelles, les savoir faire et les savoir être des salariés.

GPEC à l’échelle d’un établissement
2010-2011: Anticipation, animation et coordination de l'implantation d’un établissement de santé sur le territoire. Objectifs : Animer et coordonner les recrutements en nombre d'établissements s'implantant ou se déployant sur le territoire Est Varois. En particulier conduire un projet de GPEC dans le secteur de la santé sur la commune des Adrets de l'Esterel.

GPEC à l’échelle d’un secteur d’activité
2011: Enquête auprès des entreprises du secteur du BTP : Un questionnaire a été proposé aux entreprises de moins de 20 salariés du secteur sur l’Est var. Cette démarche, au regard des enjeux stratégiques et économiques de la branche professionnelle, s’est inscrite dans une volonté d’aider les chefs d’entreprise à anticiper les besoins. L’ensemble des données recueillies ont été exploitées et analysées et ont donnée lieu à une restitution individuelle et collective.

2011 : Enquête auprès des entreprises du secteur Industrie : Dans le cadre de la semaine sectorielle des Industries qui a lieu du 19 au 23 Mars 2011. Ce questionnaire a été proposé afin de pouvoir mieux identifier les besoins et attentes d’une quarantaine d’entreprises du secteur et d'y répondre le mieux possible.

2011-2012 : Enquête auprès des entreprises du secteur Hôtellerie Restauration Tourisme de Luxe : Diagnostic des problèmes majeurs en matière de ressources humaines auprès des directions des établissements majeurs de l’hôtellerie restauration de luxe du Golfe de Saint Tropez. Les informations recueillies ont permis de mettre en place des actions de formation pour répondre à des problèmes récurrents de savoir être du personnel.

GPEC à l’échelle d’un territoire
2011 : Etude sur mobilités professionnelles sur SCoT Var Est : L’objectif était de définir les formes de mobilité professionnelle en général et de les analyser sur le territoire du SCoT Var-Est en particulier pour comprendre quelles sont les conditions pour que ces mutations professionnelles soient envisagées comme un facteur de développement de personnes et de territoire.

2011-2012 : Participation à l’Accord de partenariat pour le développement de l’emploi et des compétences des salariés des entreprises de la Dracénie et de la basse vallée de l’Argens conduit par la DIRECCTE. Les objectifs de l’accord étaient de sensibiliser les entreprises aux enjeux de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences notamment dans sa dimension territoriale ; adapter et élever les compétences des salariés et des demandeurs d'emploi afin de répondre aux besoins présents et à venir des entreprises de la zone sinistrée ; favoriser les mobilités professionnelles des salariés vers les secteurs porteurs et/ou en tension et sécuriser leur parcours ; améliorer les conditions de travail des salariés, notamment par la promotion de la démarche de prévention des risques professionnels et en particulier des risques psychosociaux ; accompagner sur le volet emplois et compétences le plan d'actions collectives « relance de l’économie » initiée sur la zone sinistrée ; faciliter l'accès des entreprises locales au marché de la reconstruction ; renforcer l’attractivité du territoire.

Action 2013-2014 : Les Services à la Personne sur l’Est Var
Le territoire est varois connaît une attractivité démographique certaine. Ajouté à cela, le vieillissement de la population, et les besoins d’emploi qui en découlent ne sont pas sans conséquences sur les secteurs des Services à la Personne et de la Santé.

Cette démarche, au regard des enjeux stratégiques et économiques de la branche professionnelle, s’est inscrite dans une volonté d’aider les chefs d’entreprise à anticiper les besoins et à les professionnaliser.

-Création d’un cahier de l’Observatoire sur les Services à la Personne
-Réunion préparatoire avec les partenaires concernés (Pôle Emploi, DLA, CG83) (10/09/2013)
-Présentation des métiers des SAP par le Pôle Emploi (24/09/2013)
-Organisation d’un forum emploi avec 30 structures invitées et 15 représentées (26/09/2013)
-Organisation d’une conférence à destination des entreprises et associations afin de présenter le rôle des acteurs : DLA, Uniformation, PRIDES (26/09/2013)
-Rédaction d’un questionnaire type afin de repérer les besoins des entreprises (RH, Formation, etc…)
-Entretien avec questionnaire auprès des principales entreprises des SAP de l’Est Var (courant 2014)
-Analyse des questionnaires et perspectives (courant 2014)

 

Réponse aux appels à projet de la DIRECCTE

 

- 2014: Accompagnement du secteur de l'hôtellerie de plein air

Il s’agissait d’accompagner les entreprises du secteur de l’Hôtellerie de Plein Air dans une dynamique de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences, sur le territoire de l’Est Var, en particulier en matière de formations.

Dans un premier temps la Maison de l'Emploi de l'Est Var a travaillé sur la réalisation d’un diagnostic territorial partagé des enjeux et besoins en compétences de l’Hôtellerie de Plein Air amenant une culture commune de ce secteur

La deuxième étape suite à ce diagnostic a été de construire un comité de pilotage de cette action composée des acteurs incontournables. Ainsi la MDE, le syndicat de l'Hôtellerie de Plein Air, Pôle Emploi, et Agefos PME se sont réunis régulièrement afin de construire un plan d’action en commun. Ce partenariat a été formalisé par la signature d’une convention de partenariat.  

La troisième étape a été la mise en place du plan d’action, ce dernier a été divisé en 2 parties :

- Préparation de la saison estivale 2014:

Proposition de 3 formations à destination des salariés ciblées comme pertinentes par le Syndicat en amont de la saison:
1/ Mettre en place une animation de qualité,
2/ Gestion des situations difficiles liées à l’accueil du public,
3/ Sécurité Incendie

Au total, ces formations ont réunis 35 stagiaires issus de 24 établissements d’hôtellerie de plein air.

 

- Gestion de l'intersaison 2014:

Proposition de 3 formations à destination des salariés sortis, souhaitées par les professionnels eux-mêmes pendant l’intersaison vers leurs saisonniers en amendant la commande du second semestre avec le Pôle Emploi (2 AFC et 1 POE)

 

 

- 2014-2015: Accompagnement du secteur des métiers de la santé et de l'accueil des personnes âgées 

Cette action de GPECT initiée par la Maison de l’Emploi de l’Est Var s’est déroulée en plusieurs phases :

Un travail d’analyse de l’emploi, des compétences et des formations disponibles pour le secteur de la Santé et de l’Hébergement de personnes âgées a été effectué par la MDE en février 2014. Une cartographie des acteurs a également été réalisée.

Ce diagnostic a par la suite été présenté lors du 1er comité de pilotage ou étaient présents : les élus de la CAVEM, des chefs d’établissements de santé, Pôle Emploi,  la MDE, ainsi que la Croix rouge). 

Par la suite, un travail d'enquête a été réalisé afin de recueillir les besoins et difficultés rencontrés par les établissements de santé et d'accueil des personnes âgées sur l'Est Var. Cette enquête a pu être réalisée grâce au partenariat mis en place avec la Fédération Nationale des Associations de Directeurs d'Etablissements et services pour Personnes Agées (FNADEPA) du Var.  

Ce travail a abouti à l'identification des enjeux majeurs sur lesquels la MDE a basé son plan d'actions:

-Une offre de formation peu cohérente avec les besoins du territoire
-Zoom sur le manque crucial d’aides-soignants sur le territoire Est Var
-La montée en compétences des salariés et des DE
-La nécessité de promouvoir les métiers de la santé et de l’accueil des personnes âgées
-La sensibilisation des responsables d’établissements  sur les dispositifs et outils pour l’emploi
 
Le bilan de cette action de GPECT est à télécharger ICI.